LES DIFFÉRENTS ACTEURS

Se faire aider

Pour commencer, essayez de trouver quelqu’un qui pourrait vous aider dans ces démarches. Cela peut être l’assistante sociale de votre secteur ou votre commune : le CCAS pour les communes les plus importantes, ou sinon l’adjoint en charge du handicap.

Vous pouvez aussi trouver cette aide auprès d’une association traitant de votre handicap (il en existe à peu près autant que de handicaps).
Vous pouvez en trouver dans l’annuaire suivant : recherche association handicap.
Vous pouvez aussi tapez le nom de votre handicap ou maladie et « association » dans un moteur de recherche.

Par exemple avec une recherche avec « AVC » et « association », vous trouverez facilement France AVC, ou d’autres associations. De même si vous souffrez de tremblements, vous trouverez APTES (tremblement essentiel). Peut-être cette association ne vous concerne pas, mais elle vous aidera probablement à trouver l’association qui traite de votre problème.

Sollicitez de multiples structures

Une fois prêt (voir processus, partie suivante), vous pouvez vous adresser en premier lieu à la CPAM (site ameli.fr). Si le matériel dont vous avez besoin figure sur la Liste des produits et prestations remboursables (LPPR), la CPAM pourra le prendre en charge en totalité ou en partie.

Ensuite il ne faut pas hésiter à solliciter tous les niveaux de collectivités :

  • commune;
  • métropole;
  • département;
  • région;
  • État… Les réponses de l’un ne présagent pas nécessairement de la réponse de l’autre.

Vous pouvez aussi solliciter :

  • votre caisse d’allocation compensation familiales;
  • votre mutuelle;
  • Pôle emploi;
  • le Fonds départemental du handicap (géré par la MDPH);
  • l’Agefiph;
  • le FIPHFP si vous travaillez dans le service public
  • les associations (les adresses sont disponibles en mairie), les fondations…

En dernier recours, sollicitez les plateformes de dons dédiée aux personnes en situation de handicap comme Humaid.

Publicité